Conseils | Nos conseils

« Je souffre de sensibilité dentaire »

4 choses essentielles à savoir pour sortir de l’inconfort.

La sensibilité dentaire peut être très incommodante au quotidien. Les sensations de froid et de chaud deviennent désagréables ou douloureuses, et même le moment du brossage peut s’avérer inconfortable. Et si on vous aidait à réduire ce problème bucco-dentaire ? Voici 4 choses essentielles à savoir pour le cerner et y remédier au plus vite.

L’info essentielle n°1 : un mauvais brossage est souvent à l’origine de la sensibilité dentaire

La sensibilité dentaire est souvent symptomatique d’un émail abîmé. Et l’érosion de celui-ci peut être causée par de nombreux facteurs. Pour agir efficacement, il est important de trouver la source du problème.

 

D’abord, il y a la question du brossage qui est essentielle. Un des mauvais gestes que l’on rencontre le plus souvent est un brossage trop fort, trop vigoureux, qui peut abîmer l’émail de vos dents ainsi que vos gencives. Nous ne le dirons jamais assez : l’émail est un tissu essentiel pour bien protéger vos dents, et en matière de brossage, force ne veut pas dire efficacité !

 

Pour vous assurer de bien vous brosser les dents, consultez vite notre article dédié à la parfaite routine bucco-dentaire. Quand votre émail est fragilisé, votre sensibilité dentaire augmente et les douleurs surviennent. Soyez donc doux avec vos dents.

L’info essentielle n°2 : attention aux aliments acides et sucrés…

Un autre facteur qui abîme l’émail et développe la sensibilité dentaire est une alimentation trop acide ou trop sucrée. Les boissons telles que sodas, vins et « energy drinks », ainsi que les aliments très acides comme les agrumes, les yaourts, les tomates, le fromage… sont des assaillants pour l’émail de vos dents. Il vaut donc mieux limiter leur consommation, sans vous priver pour autant !

 

Si vous ne pouvez pas leur résister, pensez à bien vous brosser les dents après en avoir consommé, en laissant toutefois passer une demi-heure entre l’ingestion et le brossage (ce délai est important car les aliments entraînent sur les dents la formation d’un acide qui ramollit momentanément l’émail, et le rend plus vulnérable aux coups de brosse pendant cette demi-heure clé.)

L’info essentielle n°3 : en plus des bons gestes de brossage, utilisez un dentifrice adapté

Quand on a les dents sensibles, il faut combiner les bonnes pratiques pour apporter protection et douceur à ses dents. Revoir sa technique de brossage si on se brosse les dents trop énergiquement. Préférer les brosses à dents à poils souples ou médium pour ne plus infliger à ses gencives des mouvements qui les abîment. Et enfin, utiliser un dentifrice adapté à ce problème spécifique.

 

Chez Vademecum, nous avons puisé dans notre expertise de la naturalité pour élaborer le dentifrice Bio Sensibilité, spécialisé dans le traitement de cet inconvénient bucco-dentaire. Sa formule à l’huile essentielle de clou de girofle et à la menthe soulage les gencives, aide à réduire les douleurs dentaires et reminéralise l’émail. En plus d’être douce avec les dents, sa formule végane est douce avec la nature : 13% de ses ingrédients sont issus de l’agriculture biologique et 99% d’entre eux sont d’origine naturelle.

L’info essentielle n°4 : un bain de bouche aussi peut vous soulager

Complément idéal au brossage, le bain de bouche n’est pas encore entré dans toutes les salles de bain. C’est dommage : ses effets bénéfiques sur l’hygiène bucco-dentaire sont avérés lorsque sa formule est adaptée. Parce qu’il contribue à renforcer l’émail de vos dents, notre bain de bouche Expert Complet 7 vous aidera à atténuer la sensibilité dentaire.

 

En plus de ces conseils et bonnes pratiques à adopter, nous vous recommandons bien évidemment de consulter votre dentiste régulièrement. De bons soins et un suivi régulier de vos dents, associés à une bonne hygiène bucco-dentaire au quotidien, devraient vous permettre de diminuer votre sensibilité dentaire au plus vite.

 

Vous l’aurez compris au travers de ces conseils, la sensibilité ne pourrait être qu’un lointain souvenir…